18.02.2023 — 28.05.2023

Mères d’exil

Jean-Paul Philippe

La Cité Miroir, Liège, Belgique

Une barque Cenotaphe

Cette barque est née d’un projet. Le projet d’une grande sculpture-marelle en pierre que je devais réaliser en Italie sur l’île de Lampedusa. Première porte du sud de l’Europe.
C’est au cours d’une exposition au Musée « Santa Maria della Scala » à Sienne en 2008 que l’on me proposa de réaliser une œuvre en utilisant une pierre volcanique, extraite dans une île voisine. Le Maire de Lampedusa devait s’intéresser à ce projet.
Sur les cases de la marelle minérale je convoquais aussi l’écriture. Quelques écrivains du monde méditerranéen étaient invités à venir déposer leurs mots pour y tresser et graver un poème, mêlant les différentes langues et alphabets des pays riverains de la « Mare Nostrum ».
Il m’était alors impossible sur un tel ouvrage de ne pas évoquer de quelque façon ce qui allait devenir une vraie tragédie et faire de cette mer un vaste tombeau. C’était le début d’une émigration périlleuse, quand les premières barques en bois arrivaient sur l’île, s’y fracassaient ou n’arrivaient jamais.
Comme tant d’autres, ce projet n’a pas survécu aux changeantes humeurs politiques…Mais cette barque Cenotaphe n’aura de cesse de me hanter et de s’imposer jusqu’à sa réalisation.
Geste impuissant mais fraternel, d’œil et de mains témoins de cette tragédie contemporaine.

Jean-Paul Philippe

La Cité Miroir

Place Xavier Neujean, 22
Liège 4000
Belgique
+32 (0)4 230 70 50

https://www.citemiroir.be