07.11.2019 — 10.11.2019

West Bund Art & Design

Yang Jiechang, Mark Tobey

West Bund Artistic Center, Shanghai

À l’occasion de sa première participation à West Bund Art Fair à Shanghai, la galerie présente des œuvres emblématiques de l’artiste américain Mark Tobey (1890-1976) dont la première exposition a eu lieu à la galerie en 1945 ; sont présentées également les œuvres de l’artiste cantonais Yang Jiechang (1956) exposé à la galerie pour la première fois en 1989, et avec qui nous célébrons 30 ans de collaboration.

Né en 1890 à Centerville, Wisconsin, Mark Tobey étudie à la School of the Art Institute à Chicago et se convertità la religion Baha’i en 1918, dont les enseignements soulignent l’unité de toutes les religions, des gens et des différents aspects du monde, ce qui a profondément influencé son travail.

Après avoir déménagé à Seattle, Mark Tobey s’initie à la calligraphie auprès de son étudiant chinois Teng Kwei. L’artiste est alors reconnu comme une figure d’avant-garde dont le travail anticipe les innovations formelles de la New York School comprenant des artistes tels que Jackson Pollock. Le style unique de Mark Tobey se traduit principalement par l’utilisation fréquente de la technique de la tempera dans ses compositions où la méthode du all-over souvent employée, crée un style abstrait inégalé. Après avoir approfondi la pratique de la calligraphie en se rendant en Perse, Tobey entreprend un grand voyage en Chine et au Japon dans les années 30, à l’origine de la maturité de ses œuvres, et où selon lui il a acquis « l’impulsion pour la calligraphie lui permettant de projeter son travail dans une dimension plus spirituelle ; je peignais les rythmes frénétiques de la ville moderne, les lumières qui s’entretissent et le flot de personnes qui se mêlentdans un vaste réseau global ». Inspiration magnifiquement déployée dans la série White writing.
La carrière artistique de Mark Tobey est entièrement liée à son voyage spirituel, et ses œuvres sont un pont entre l’Est et l’Ouest.
Mark Tobey sera représenté à West Bund Art Fair par 10 œuvres importantes datées de 1954 à 1970.

Yang Jiechang, né à Foshan en 1956, émigre en Europe en 1989 au moment de la grande exposition Les Magiciens de la Terre, à laquelle il participe au Centre Pompidou à Paris.
Après avoir étégarde rouge en 1970, l’artiste décide d’étudier intensivement la calligraphie et l’histoire de l’art à la School of Fine Arts de Canton où il étudie aussi la peinture à l’encre. Il étudiera ensuite la peinture Zen Bouddhiste ainsi que le Taoïsme. Le réel est sans forme semble être le leitmotiv que l’artiste développe dans ses œuvres depuis plus de 30 ans, dans ses peintures qui oscillent entre abstraction et figuration, et qui sont profondément ancrées dans sa vie faite d’expériences accumulées, dans ses sensations et ses connaissances sans cesse renouvelées depuis plus de 40 ans.

Nous avons choisi de présenter une dizaine d’œuvres de Yang Jiechang, datant de la période de la série 100 layers of ink à celle du style  de la peinture méticuleuse.  La série historique unique de One hundred layers of ink, issue de son voyage au Mexique au début des années 90, sera exposée au Centro Cultural Contemporanero de Mexico dirigé parRobert Littman, qui après avoir découvert les 4 panneaux monumentaux présentés dans Les magiciens de la Terre au Centre Pompidou, a décidé d’inviter Yang Jiechang au Mexique : « Yang a seulement besoin de beaucoup d’encre et ce sera une grande expérience pour lui », a-t-il déclaré. Et il a donc commandé une grande quantité d’encre chinoise (Zhongua Mozi). Lorsque Jiechang visita le Musée National de l’histoire du Mexique, il découvrit avec surprise que tous ces artefacts spirituels de la civilisation étrangère lui semblaient familiers. Il réalise une série de dessins durant les 45 jours de son séjour au Mexique et les vestiges de la culture Maya s’apparentent à un passage spirituel guidant l’artiste vers ses origines.
Certaines des œuvres de cette série historique seront exposées pour la première fois à Shanghai.

Que ce soit d’Ouest en Est pour Tobey ou de l’Est à l’Ouest pour Yang Jiechang, les deux artistes ont suivi une voie spirituelle tout au long de leur travail.

West Bund Art Center

2555 Long Teng Avenue
Xuhui District
Shanghai

westbundshanghai.com

téléchargements

Yang Jiechang, Composition, 1984
Encre de Chine et peinture sur papier de riz
105 × 189 cm
Photographie de David Bordes
Mark Tobey, Le Monde des cailloux, 1959
Tempera sur papier
15 × 15 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, The wind is rising, the white sun declines, 1985
Encre sur papier
137 × 67,5 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Mark Tobey, Ancient Field, 1954
Tempera sur papier
31 × 40 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Sans titre, 1989
Encre de Chine et matières végétales sur papier de riz
66,3 × 65 cm
Mark Tobey, Mouvement Somnolent, 1959
Tempera sur papier
28 × 22 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Wings 02, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, City, 1954
Encre Sumi sur papier
13,2 × 25,4 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Ink-Square 03, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Floating Forms, 1954
Tempera sur papier
32 × 22 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Wings 03, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Sans titre, 1954
Encre et tempera sur papier
19,7 × 5,5 cm
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Round, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Phantom, 1958
Tempera sur papier
28 × 22 cm
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Stone Tablet 01, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Sans titre, 1959
Tempera sur carton en bois
34,6 × 43 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Stone Tablet 02, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Sans titre, 1966
Monotype et aquarelle sur papier
31,8 × 49,6 cm
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Two Halves, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Yang Jiechang, Composition XXII, 1992
Encre de Chine sur papier de riz, gaze et papier de Corée sur bois
126 × 96 cm
Mark Tobey, Hidden Spheres, 1967
Collage
94,5 × 64,5 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Magic Wand 03, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Image, 1970
Gouache sur papier
53 × 47 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Root 02, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Mark Tobey, Composition, 1970
Tempera sur papier
15,3 × 15,3 cm
Yang Jiechang, Hundred Layers of Ink - Magic Wand 02, 1991
Encre sur papier Xuan, monté sur toile
84 × 59,5 cm
Photographie de Marc Domage
Yang Jiechang, Composition, 1995
Encre de Chine sur papier de riz sur gaze
97 × 81 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Yang Jiechang, Composition XVIII, 1994
Encre de Chine sur papier de riz, gaze et papier de Corée
118,5 × 177,5 cm
Yang Jiechang, Composition XVI, 1994
Encre de Chine sur papier de riz, gaze et papier de Corée
175 × 122,5 cm