Peintre et dessinateur autodidacte, appartenant à l’art cinétique, Günter Haese trouve dès 1960 un langage propre à son inspiration. Il crée des sculptures faites de fils et de petits composants mécaniques, formant des structures fragiles et délicates toutes en vibration pouvant évoquer les figures de son père spirituel Paul Klee. Son unique présentation à la galerie en 2007 fut à l’occasion de « L’œil cosmologique » en duo avec Hans Reichel.

 

expositions à la galerie

Exposition de groupe
9 décembre 2014 au 15 mai 2015

L’œil cosmologique – Hans Reichel et Günter Haese
26 avril au 23 juin 2007

Günter Haese, Baghdad I, 1965
Laiton
53 × 19 × 16,5 cm
Günter Haese, 277 – Janus, 1992
Laiton et bronze de phosphore
31,5 × 17,5 × 17,5 cm