Le sculpteur natif d’Aix en Provence, recommandé à la galerie par Jean Dubuffet, est régulièrement exposé entre 1970 et 1990. Ses œuvres en sable de basalte, ciment réfractaire et eau s’inscrivent dans la synthèse entre l’élément sculptural et l’architecture. Suite à sa première exposition à la galerie suivie par la promotion de ses œuvres à Oslo, l’Etat français acquiert La tatoue démolie. Par la suite, des pièces monumentales rejoindront de grandes collections muséales étrangères, Roseberg au Musée de Darmstadt et Par la mer, le passage au Kröller-Müller d’Otterlo.

 

expositions à la galerie

Matière et Mémoire. La Demeure du Patriarche.
19 novembre 2013 au 25 janvier 2014

Pour un jubilé
FIAC 1997 − 30 september au 6 octobre 1997
et à la galerie – 7 octobre au 6 décembre 1997

L’arrière-pays
7 février au 28 mars 1992

Hommage à Mark Tobey et
sculptures de Jean Amado

FIAC 1990
24 october au 1er novembre 1990

Sculptures récentes
25 novembre 1988 au 17 janvier 1989

Sculptures récentes
15 novembre au 19 décembre 1983

Exposition personnelle
30 septembre au 30 octobre 1976

Sculptures en béton cuit
3 novembre 1972 au 5 janvier 1973

Exposition personnelle
17 février au 14 mars 1970

Jean Amado, Le Doute et la Pierre,1960
Sable de basalte ocre rouge
335 × 200 × 122 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Jean Amado, Monument à Rimbaud, 1989
Parc balnéaire du Prado, Marseille

Photographie de Francis Finidori