Proche de Gaétan et Geneviève Picon, Kunihiko Moriguchi est présenté pour la première fois en Europe en 1986. Cette première, qui initie une série de trois expositions à la galerie, ouvre des horizons nouveaux. Il applique la méthode traditionnelle Yusen de la peinture sur soie pour des œuvres sur papier et crée une synergie entre les techniques traditionnelles japonaises et la réflexion mathématique. Cette synergie confère à ses recherches une densité particulière et une relation nouvelle avec l’ésotérisme propre aux réflexions zen. Il est aujourd’hui considéré Trésor National au Japon, à l’instar de son père.

 

expositions à la galerie

Matière et Mémoire. La Demeure du Patriarche.
19 novembre 2013 au 25 janvier 2014

Pour un jubilé 1947-1997
FIAC 1997 − 30 septembre au 6 octobre 1997
et à la galerie – 7 octobre au 6 décembre 1997

Les vint-quatre saisons
10 avril au 10 mai 1997

30 études sur le vert
15 septembre au 20 octobre 1990

Réflexions mathématiques sur la pureté de l’eau de source
10 décembre 1986 au 10 janvier 1987

Kunihiko Moriguchi, Blanc 03, 1986
Yuzen sur papier
91,5 × 62,7 cm
Photographie de Jean-Louis Losi
Kunihiko Moriguchi, Vert 5, 1989
Yuzen sur papier
78,2 × 86,5 cm
Photographie de Jean-Louis Losi