La défense de l’œuvre de Lipchitz est l’une des raisons qui conduit Jeanne Bucher à ouvrir sa galerie en 1925. En 1930, elle organise sa première exposition monographique « Galerie de la Renaissance », au sein d’un vaste espace parisien loué pour l’occasion, et présente, grâce au soutien de la Fondation Barnes, une centaine de sculptures (portraits, pierres et bronzes). Autre fait marquant : l’édition de 12 dessins pour Prométhée en pleine Seconde Guerre Mondiale.

 

expositions à la galerie

Hommage à Jeanne Bucher – rétrospective 1925-1960
Inauguration de la galerie au 53, rue de Seine
6 mai au 30 novembre 1960

20 ans chez Jeanne Bucher
14 décembre 1945 au 12 janvier 1946

Cent sculptures
13 au 28 juin 1930

Peintres et sculpteurs contemporains
Inauguration de la galerie au 5, rue du Cherche-Midi
22 mars 1929

Lipchitz-Picasso. Sculptures de Lipchitz
et peintures, dessins et gouaches de Picasso

15 mars au 15 avril 1927

Exposition d’inauguration à la Boutique Pierre Chareau
Gravures, dessins et aquarelles de Gromaire, Lurçat, Pascin,
Marcoussis. Sculptures de Lipchitz

4 mai au 4 juin 1925